Projets

 

Le livre L’antisémitisme : la haine générique est dédié à la mémoire de Simon Wiesenthal, qui incarnait la conscience de la Shoah. Y sont rassemblés des essais provenant d'un large panel d'auteurs, traitant de l'antisémitisme et d'autres formes d'intolérance, de racisme et de xénophobie. Partant de l'idée que l'antisémitisme est un paradigme de la haine, sont examinées à travers ces lignes certaines des raisons qui lui ont permis de prospérer à travers les âges pour être toujours présent à notre époque, malgré la condamnation presque universelle de la Shoah.  Le livre cherche ainsi à comprendre ce paradigme dans toutes ses formes et à suggérer des moyens de l'affronter et de le contrer, au nom des valeurs essentielles de notre humanité partagée.

La version anglaise de ce livre a été publiée en juin 2007. Par la suite, sa version française a été lancée à Paris en mars 2008, la version russe à Moscou et à Saint-Pétersbourg en janvier 2009. Le lancement de la publication en langue espagnole a eu lieu à Buenos Aires, en Argentine, et à Bogotá, en Colombie, en mai 2009.

Suite à l’indiscutable succès des précédentes éditions, L’association Verbe et Lumière – Vigilance, en collaboration avec le Centre Simon Wiesenthal, a décidé de publier une version en arabe, destinée initialement aux intellectuels et aux journalistes du monde arabe. L’objectif ultime serait de sensibiliser le lecteur arabe sur « l’Autre » juif, souvent perçu comme l'ennemi et cible automatique de mépris.

Il s’agit du premier ouvrage du genre en langue arabe. Certains articles ont été modifiés, d'autres ajoutés, pour y intégrer les manifestations d’antisémitisme dans les sociétés du Moyen-Orient.

 


 

Le Livre de cuisine des rescapés – les recettes des grand-mères est un hommage unique à la mémoire de la Shoah, illustrant des recettes de cuisine transmises et réalisées par des survivants avec l’aide de la jeune génération de grand chefs israéliens.

 

Ce livre a été publié par l’association Shorashim, qui a pour mission l’assistance aux personnes âgées et aux survivants de l’Holocauste, avec le soutien de Verbe et Lumière –Vigilance.

 

 

 

 Le Livre de cuisine des rescapés – les recettes des grand-mères  parcourt l’histoire des familles, leurs traditions culinaires et propose 24 recettes gourmets du passé. De plus, il valorise l’expérience vivante et créative des « grand-mères » qui donnent des conseils de cuisine et de vie aux « novices » de la gastronomie.

 

Ce livre a eu un succès inattendu sur la scène gastronomique israélienne et a été accueilli par le Salon international du livre de Francfort et classé comme « …un livre spectaculaire !  Un vrai chef d’œuvre ! Une référence pour les années à venir ! » par Gourmand International.

 

Verbe et Lumière –Vigilance envisage la production et la distribution d’une version en français de ce livre, souhaitant ainsi valoriser l’héritage et la mémoire des rescapés.

 


L’association Verbe et Lumière – Vigilance a contribué à la création de l’exposition « L’euthanasie nazie des handicapés : les premières victimes de Hitler », qui fut le fruit d’une collaboration de recherche entre le Centre Simon Wiesenthal-Europe et l’association d’études historiques Olokaustos, basée à Venise.

 

Cette exposition est un atout inégalé et prestigieux d’un point de vue scientifique et conceptuel.  Elle parcourt le chemin idéologique, scientifique et politique de l’eugénisme jusqu’à l’euthanasie – de la haine jusqu’à l’Holocauste – des handicapés, des Juifs et d’autres groupes privés par les Nazis de leur identité et de leur humanité.  La production de cette exposition et de son catalogue fut sponsorisée par Verbe et Lumière – Vigilance, afin d’être inaugurée à l’Unesco à Paris, en 2008.  Elle a également été présentée dans d’autres villes et dans d’autres langues, notamment à Berlin, à Saint-Pétersbourg et à Buenos Aires. 

 

 

La réédition de cette exposition en France et dans la Francophonie – qui compte près de 80 pays dans le monde – est une opportunité pour réveiller la conscience surtout des jeunes générations soumises aux codes esthétiques, sociaux et psychologiques contemporains.  Elle serait également utile pour sensibiliser les institutions et un public plus large sur le risque de banalisation de la vie humaine dans une époque de grave crise de valeurs. Cette exposition représente un des exemples historiques classiques des dérives de la haine envers « les autres » – une haine souvent pratiquée dans l’indifférence, voir la complicité, de la société « civile ». Elle commémore la multiplicité des crimes nazis, rappelant le dicton toujours valide : « Ce qui commence avec les Juifs, ne finit pas qu’avec les Juifs ».

 

En touchant un publique plus vaste, elle pourrait certainement représenter un futur instrument de sensibilisation et d’appréciation de la valeur et du travail de Verbe et Lumière – Vigilance.

 


 

 

Cette exposition a été rédigée par feu le Professeur Robert Wistrich, historien renommé, avec le soutien de l’association Verbe et Lumière – Vigilance. Elle a été inaugurée au siège de l’Unesco, à Paris, en juin 2014.

 

Par la suite, « Le Peuple, le Livre, la Terre » a été présentée en différentes langues dans une dizaine d’autres villes dans le monde, notamment aux Nations unies (New York), au Congrès américain (Washington, D.C.), à la Knesset (Jérusalem), au Vatican (Rome), à Copenhague (Danemark), à Tirana (Albanie), à Podgorica (Monténégro), à New Delhi (Inde), à Bakou (Azerbaïdjan) et à Tórshavn (dans les îles Féroé). L’exposition devrait être présentée à Londres (au Parlement) au printemps 2017.

La présentation de cette exposition à un public plus large entre dans la stratégie de célébration du 70e anniversaire de la création de l’État d’Israël. Dans un contexte où sa légitimité est mise en question – surtout dans le domaine du patrimoine historique et culturel du peuple et de sa nation –, une mobilisation est nécessaire afin de réaffirmer une légitimité – de l’Antiquité à nos jours – du lien entre le Peuple juif et la Terre d’Israël, scellé par le Livre.

Pour réussir ce projet, Verbe et Lumière – Vigilance prévoit, dans les prochaines années, de consolider son soutien, notamment avec la promotion de l’exposition en France, en Europe et dans la Francophonie, dans des hauts lieux institutionnels et à un niveau plus localisé, afin qu’elle puisse devenir une référence éducative et historique accessible à tous.

 


 

 Depuis 2005, l’Association Verbe et Lumière – Vigilance soutient des initiatives de commémoration du Génocide rwandais, qui ont eu lieu en France et au Rwanda.

Livret pour la commémoration des génocides (rwandais, arménien et juif) publié en collaboration avec l’EEIF le mouvement scout des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France. 

Richard Odier à Kigali avec les autres participants du voyage de la Mémoire de l Hashomer Hatzair, du CRJ et de la Première Dame du Rwanda, Mme Kagame au palais présidentiel.

Shimon Samuels avec les membres de l’Association pour la mémoire du génocide au Rwanda: IBUKA

 

l’Association Verbe et Lumière – Vigilance a contribué à la publication du catalogue de l’Exposition L’euthanasie nazie des handicapés : les premières victimes de Hitler, organisé en collaboration avec l’association italien Olokaustos.

  • affiche La Rafle
  • Subvention au film "La Rafle" de Roselyne Bosch.

  • film produit par Ilan Alain Goldman 
  • Gad Elmaleh , Jean Reno, Melanie Laurent
  • Le film sur Allocine
  • Un manuel en ligne à l'usage des enseignants, réalisé en collaboration avec le Centre Simon Wiesenthal et le Mémorial de l'Holocause Yad Vashem.

    TELECHARGER LE MANUEL (EN ANGLAIS)

  • Antisemitism-The Generic Hatred Antisemitism-The Generic Hatred
  • L’édition en langue russe du livre "L’Antisémitisme - La Haine Générique. Hommage à Simon Wiesenthal" a été lancé à Moscou et à Saint-Pétersbourg en janvier 2009.
    Le lancement de la publication en langue espagnole a eu lieu à Buenos Aires, en Argentine, et à Bogota, en Colombie, en mai 2009.