• Cookbook
  • Euthanasia
  • Herzl
  • Generic Hatred
  • Exhibition
  • Russians

La remise de prix à des étudiants par le centre Simon Wiesenthal s’est tenue dans l’ombre de la résolution de l’UNESCO

9, juillet 2016
 
 
Le concours annuel du meilleur article universitaire sur la Shoah, co-organisé par le Centre Europe Simon Wiesenthal, l’association Verbe et Lumière-Vigilance (VL-V) et le Centre russe de la Shoah, a invité à Paris les cinq étudiants lauréats de l’ancienne Union soviétique.
 
Cérémonie normalement tenue à l’UNESCO et sous ses auspices, les directions de chaque organisateur – y compris un nouveau partenaire cette année, Yad Vashem France – ont senti que cela serait impossible, au vu de la résolution adoptée par le conseil exécutif de l’UNESCO en avril 2016, niant les liens juifs au mur Occidental et au mont du Temple de Jérusalem. L’événement a donc changé de lieu et s’est déroulé au Mémorial de la Shoah, à Paris.
 
La cérémonie a commencé par la prière commémorative du Kaddish dans la crypte du Mémorial, menée par le trésorier de l’association VL-V Edouard Fridman, qui a déclaré : « il y a six millions de raisons de conserver la programmation de la Shoah loin de l’UNESCO, en ce moment ».